Creativity
and Tech
26 juin 2018

La start-up française Dreem peut compter sur le soutien du géant américain Johnson&Johnson

Excellente nouvelle pour la start-up française Dreem spécialisée dans l’amélioration et l’analyse du sommeil. En effet, le géant américain Johnson&Johnson a aidé la société à lever 35 millions de dollars, ce qui porte la levée de fonds à 57 millions de dollars depuis 2014. Digital No Limit revient sur cette information.

Une croissance très rapide

C’est en 2014 que l’aventure a débuté pour les fondateurs de la société Rythm aujourd’hui appelée Dreem. Elle est basée à Paris et à San Francisco et s’est spécialisée dans l’étude du sommeil. Le tout premier produit a été présenté l’année dernière. Il s’agit d’un bandeau mesurant l’activité cérébrale et émettant des sons pour faciliter l’endormissement.

Le concept de ce produit est simple, comme l’ont expliqué ses inventeurs : « Jan Born, chercheur en neurosciences à l’université Tübingen, a prouvé que des stimulations sonores jouées à des moments spécifiques du sommeil profond peuvent améliorer significativement le rythme des ondes lentes, et donc la qualité du sommeil profond. Cette découverte prometteuse est à l’origine de la création de Rythm, notre entreprise. »

Une ambition sans limite

La start-up affirme que le sommeil est un véritable enjeu d’avenir car 30 % de la population mondiale dormirait mal. Ce qui a des conséquences graves pour la santé. Aussi, Dreem se présente comme un expert de la recherche sur le sommeil, et a déposé vingt brevets.

La levée de fonds va permettre de développer les produits technologiques et de les commercialiser à l’international. Sans compter bien entendu que l’entreprise espère embaucher environ 70 personnes d’ici la fin de l’année.

Décidément, la start-up française entend se développer rapidement, et peut compter sur ses investisseurs qui lui font d’ores et déjà confiance. Bravo !

Retrouvez Digital No Limit sur les réseaux sociaux : Facebook / Twitter / Linkedin
Vous aimeriez sûrement aussi :
Retourner au blog